Le but de cette formation est d’approfondir les notions de diagnostic différentiel dans un cadre de raisonnement clinique avancé. La démarche sera présentée à partir de cas cliniques. Les participants seront invités à raisonner autours de ceux-ci et leur seront présentés des données récentes de la recherche afin d’alimenter leurs raisonnements et leurs connaissances. Des sessions pratiques par abord régional permettront aux participants de s’approprier les gestes pouvant s’avérer pertinent à leur pratique clinique. Les participants apprendront à effectuer des diagnostics d’exclusion & d’inclusion de l’appareil musculosquelettique.

La formation qui se déroule sur 2 jours combine théorie et pratique.

Objectifs & Programme

  • améliorer son raisonnement clinique en musculosquelettique et aborder le diagnostic différentiel en musculosquelettique basée sur les preuves scientifiques
  • Intégrer le pronostic des pathologies musculosquelettiques dans un cadre biopsychosocial durant un examen clinique
  • identifier les pathologies les plus fréquemment rencontrées de l’appareil locomoteur & leurs tableaux cliniques emblématiques
  • sélectionner les éléments diagnostics les plus pertinents et les mettre en pratique.

Jour 1 : Quadrant Supérieur

8h30  Accueil & Présentation de la formation

  • Principes et contours de la formation

9h00  Principes & concepts                                                                     

  • Raisonnement clinique & métrologie
  • Facteurs psychosociaux
  • Douleur, reproduction de symptômes et différenciation structurelle
  • Théorie de l’enveloppe de fonction (notion de « contrainte mécanique »)

10h30 PAUSE

10h45 Cas clinique

  • Présentation & réflexion d’un cas clinique du quadrant supérieur

11h30 Théorie & pratique des pathologies cervicales

  • Radiculopathie cervicale
  • Syndrome de rachis cervical traumatique
  • Classifications

12h30-13h30 Déjeuner

13h30 Théorie & pratique des pathologies de l’épaule

  • Epaule douloureuse (tendinopathie / douleurs sous-acromiales)
  • Epaule instable
  • Epaule raide

15h Pause

15h15 Théorie & pratique des pathologies du coude

  • Epicondylalgies latérales et médiales
  • Lésions ligamentaires

16h45 Théorie & pratique des pathologies du poignet

  • Canal carpien
  • Instabilité et lésions ligamentaires

17h30 Echange

  • Brainstorming cas clinique QS
  • Questions
  • Quizz

18H30     Fin de la première journée

Jour 2 : Quadrant Inférieur

8h30 Retour sur la veille & cas clinique

  • Questions sur le jour 1
  • Présentation & réflexion d’un cas clinique

9h00 Théorie & pratique des pathologies lombaires

  • Classifications
  • Lombalgies communes répondantes et non-répondantes
  • Radiculopathie lombaire
  • Sténose
  • Syndrome de douleur sacro-iliaque

10h30 Pause

10h45 Théorie & pratique des pathologies lombaires

  • Suite

11h15 Théorie & pratique des pathologies du bassin & de la hanche

  • Pubalgie
  • Tendinopathie glutéale
  • Syndrome de conflit fémoro-acétabulaire (syndrome de douleur intra-articulaire)

12h30-13h30 Déjeuner

13h30 Théorie & pratique des pathologies du genou

  • Syndromes de surutilisation
    • Douleurs antérieures : syndrome fémoropatellaire, tendinopathie patellaire, instabilité patellaire
    • Douleurs latérales : syndrome de la bandelette ilio-tibiale
    • Douleurs postérieures
  • Lésions ligamentaires & méniscales

15h Pause

15h15 Théorie & pratique des pathologies de la jambe & de la cheville

  • Syndrome des loges
  • Syndrome de stress tibial médial d’effort (périostite)
  • Tendinopathie achiléenne 

16h00 Théorie & pratique des pathologies de la cheville & du pieds

  • Lésions ligamentaires
  • Fasciite plantaire

17h Echange

  • Brainstorming cas clinique QI
  • Questions
  • Quizz

18h00 Fin de la 2ème journée

Avis – CNO n° 2019-03 : Avis du conseil national de l’ordre du 25-26-27 juin 2019 relatif au respect de la dignité de la personne humaine dans le cadre de la formation initiale et continue :

La dignité de la personne humaine doit être respectée en toutes circonstances.

Dans le cadre de la formation continue, les organismes de formation peuvent proposer des enseignements au cours desquels les kinésithérapeutes sont amenés à réaliser ou recevoir des actes susceptibles de porter atteinte à l’intégrité du corps et à l’intimité de l’individu, notamment le toucher pelvien (vaginal ou rectal).

L’organisme de formation doit informer le kinésithérapeute préalablement à son inscription. Lors de la réalisation de ces actes son consentement doit être obtenu.

Le Conseil national de l’Ordre impose aux organismes de formation signataires de la charte déontologique de garantir à leurs stagiaires une alternative à ces pratiques, notamment par l’utilisation d’outils de simulation.

Raisonnement clinique au TOP

Le formateur :
Guillaume RAYNAL

  • Kinésithérapeute
  • Master en Ingénierie de la Rééducation du Handicap et de la Performance Motrice
  • Membre de la Société Française de Physiothérapie et d’OMT-France
  • Chargé d’enseignement en IFMK

Inscription à la formation Raisonnement clinique au TOP : du diagnostic différentiel au pronostic dans les pathologies musculo-squelettiques













    Ce site est protégé par reCAPTCHA. La politique de confidentialité et les conditions du service Google s'appliquent.