Les patients qui présentent un accident vasculaire cérébral (AVC) ou une maladie de Parkinson sont nombreux. On estime à plus de 500 000 le nombre de personnes avec séquelles d’AVC en France et 180 000 les patients avec une maladie de Parkinson. Il s’agit des deux principales pathologies neurologiques entrainant un handicap moteur chez l’adulte âgé. Les professionnels de la rééducation sont au cœur de leur parcours de soin et un net changement de paradigme a eu lieu au cours des dernières années sur les modalités de prise en charge de ces patients.

Cette formation en neurologie centrale, basée sur les preuves, a pour but de transmettre une vue d’ensemble de ces deux pathologies et des outils – à la fois de réflexion et pratiques – permettant d’améliorer votre raisonnement clinique et d’optimiser vos évaluations et stratégies de rééducation.

Ces deux journées combinant théorie, raisonnement et pratique s’adapteront aussi à vos problématiques propres et lieux d’exercices afin de vous aider à devenir un kiné Neuro au TOP !

Objectifs & Programme

  • Connaître les démarches pour retrouver les données factuelles nécessaires à la pratique quotidienne
  • Elaborer un bilan et poser un diagnostic de façon optimisée en lien avec les spécificités de l’hémiplégie et la maladie de Parkinson
  • Mettre en place un plan de rééducation adapté avec des objectifs SMART
  • Choisir et utiliser des techniques de rééducation ayant fait leurs preuves

JOUR 1

9H00  Présentation de la formation                                        

  • Présentation, élaboration des objectifs communs, quiz initial

9h45  Notions transversales en neurologie et en pratique factuelle : Théorie

  • Qu’est-ce que la pratique factuelle ?
  • Notions générales de neurologie

10h45 Physiopathologie et symptomatologie des AVC : Théorie

  • Reconnaître la symptomatologie
  • Approfondir la physiopathologie
  • Prise en charge médicale

12h00 Revue de littérature : Théorie

  • Recommandations de bonnes pratiques
  • Intégrer une démarche EBP

12h45 – 13h45 Déjeuner

13h45 Evaluation clinique d’un patient post AVC : Théorie & pratique

  • Construire un bilan
  • Pratique d’outils de mesure
  • Elaborer des objectifs SMART

15h30 Stratégies de rééducation post AVC : Théorie & pratique

  • Connaître les niveaux de preuve
  • Elaborer un plan de rééducation
  • Pratiquer des exercices en lien avec des objectifs établis

17h00 Fin de la première journée

JOUR 2

9h00 Physiopathologie et symptomatologie de la MPI : Théorie

  • Reconnaître la symptomatologie
  • Approfondir la physiopathologie
  • Prise en charge médicale

10h15 Revue de littérature : Théorie

  • Recommandations de bonnes pratiques
  • Intégrer une démarche EBP

 11h00 Evaluation clinique d’un patient avec MPI : Théorie & pratique

  • Construire un bilan
  • Pratique d’outils de mesure
  • Elaborer des objectifs SMART

12h30 – 13h30 Déjeuner

13h30 Stratégies de rééducation patients MPI : Théorie & pratique

  • Connaître les niveaux de preuve
  • Elaborer un plan de rééducation
  • Pratiquer des exercices en lien avec des objectifs établis

15h15 Education, auto-rééducation et activité physique : Théorie

  • Intérêt de l’éducation et de l’activité physique
  • Rendre le patient acteur

16h30 Fin de formation

  • Bilan de la formation
  • Quiz final

17h00   Fin de la deuxième journée

Avis – CNO n° 2019-03 : Avis du conseil national de l’ordre du 25-26-27 juin 2019 relatif au respect de la dignité de la personne humaine dans le cadre de la formation initiale et continue :

La dignité de la personne humaine doit être respectée en toutes circonstances.

Dans le cadre de la formation continue, les organismes de formation peuvent proposer des enseignements au cours desquels les kinésithérapeutes sont amenés à réaliser ou recevoir des actes susceptibles de porter atteinte à l’intégrité du corps et à l’intimité de l’individu, notamment le toucher pelvien (vaginal ou rectal).

L’organisme de formation doit informer le kinésithérapeute préalablement à son inscription. Lors de la réalisation de ces actes son consentement doit être obtenu.

Le Conseil national de l’Ordre impose aux organismes de formation signataires de la charte déontologique de garantir à leurs stagiaires une alternative à ces pratiques, notamment par l’utilisation d’outils de simulation.

Neuro-rééducation au TOP
La formatrice :
Clémentine TOURLET
  • Kinésithérapeute en neuro-rééducation
  • Co-pilote du groupe d’intérêt en neurologie de la SFP
  • Chargée d’enseignement en IFMK

Inscription à la formation Neuro-rééducation au TOP de l’hémiplégie et de la maladie de Parkinson













    Ce site est protégé par reCAPTCHA. La politique de confidentialité et les conditions du service Google s'appliquent.