Cette formation est née de la volonté d’améliorer les connaissances des kinésithérapeutes et faciliter la mise en oeuvre de programmes de performance chez l’athlètes comme chez le sportif de loisir, voire le sédentaire.

Lorsqu’on évoque la réathlétisation on pense souvent à la reprise de la pratique sportive post-blessure. Mais, il ne faut pas nécessairement être pratiquant de haut niveau, ni avoir d’objectif très élevé pour suivre une réathlétisation. La prise en charge d’un patient entraîne une réflexion dès le premier jour des soins, tant sur l’organisation et le contenu de la rééducation à suivre que sur les conséquences qu’engendre sa pathologie sur tous ses systèmes physiologiques.

L’objectif de ce cours est de poser les bases nécessaires à la compréhension des mécanismes physiologiques, physiques et psychologiques induits par l’arrêt de l’entrainement ou de l’activité. La formation vous permettra de comprendre comment limiter l’impact de cet arrêt sur les capacités physiques de vos patients. Nous verrons aussi comment retrouver de la force musculaire, du contrôle moteur, et une capacité tissulaire au niveau de l’épaule qui permettra à vos patients de reprendre leur activité plus rapidement au niveau souhaité, en limitant les risques de récidives.

La finalité de cette formation est de permettre à chaque kinésithérapeute de s’approprier des connaissances fondamentales, de construire un examen clinique raisonné et de mettre en œuvre le traitement spécifique adapté à chaque situation clinique.

Elle se déroule sur deux journées qui combinent théorie et pratique.

Objectifs & Programme

  • Comprendre ce qu’est la réathlétisation, et connaître les principes à respecter.
  • Comprendre l’impact d’une blessure et de l’arrêt de l’activité sur les systèmes osseux, cardiovasculaire, neuro-musculaire, hormonal et psychologique.
  • Connaitre les différentes catégories de pathologies d’épaule, ainsi que les taux et les durées de retour au sport en fonction de chaque pathologie.
  • Comprendre quelles techniques sont pertinentes à utiliser, comment les mettre en place, et comment planifier la réathlétisation des différentes pathologies d’épaule.
  • Comprendre comment développer les différentes qualités physiques au cours de la réathlétisation : mobilité, hypertrophie, force, puissance, vitesse et endurance.
  • Connaître les critères de retour au sport à valider pour les patients, en fonction des données de la littérature et du raisonnement clinique.

Formation sur 2 jours

JOUR 1

  • Matin
    1. Accueil des stagiaires
    2. Tour de table
    3. La réathlétisation en théorie
    4. Les effets d’une blessure sur les différents systèmes du corps humain
    5. La mécanotransduction
    6. Les pathologies d’épaule et le retour au sport
  • Après-midi
    1. Le bilan d’une épaule
    2. De la réathlétisation de l’épaule du sportif au reconditionnement de l’épaule du sédentaire
    3. La réathlétisation des syndromes douloureux d’origine sous-acromiale
    4. La réathlétisation des épaules instables
    5. La réathlétisation des épaules raides

JOUR 2 

  • Matin
    1. Le choix des exercices en rééducation
    2. Les exercices spécifiques en pratique
    3. Remettre l’épaule dans la globalité du corps
    4. La mobilité en théorie
    5. La mobilité en pratique
    6. Le développement des qualités physiques
  • Après-midi
    1. Les critères de retour au sport
    2. Les tests fonctionnels de l’épaule
    3. La planification pour un bon retour au sport
    4. Réflexion et mise en place d’une réathlétisation autour d’un cas clinique
    5. Clôture et échange autour de la formation

Avis – CNO n° 2019-03 : Avis du conseil national de l’ordre du 25-26-27 juin 2019 relatif au respect de la dignité de la personne humaine dans le cadre de la formation initiale et continue :

La dignité de la personne humaine doit être respectée en toutes circonstances.

Dans le cadre de la formation continue, les organismes de formation peuvent proposer des enseignements au cours desquels les kinésithérapeutes sont amenés à réaliser ou recevoir des actes susceptibles de porter atteinte à l’intégrité du corps et à l’intimité de l’individu, notamment le toucher pelvien (vaginal ou rectal).

L’organisme de formation doit informer le kinésithérapeute préalablement à son inscription. Lors de la réalisation de ces actes son consentement doit être obtenu.

Le Conseil national de l’Ordre impose aux organismes de formation signataires de la charte déontologique de garantir à leurs stagiaires une alternative à ces pratiques, notamment par l’utilisation d’outils de simulation.

Réathlétisation de l'épaule

Le formateur :

Thomas BENAYOUN

  • Diplôme d’Etat de kinésithérapeute
  • Coach / Éducateur sportif
  • Préparateur physique
  • Kiné du sport, spécialiste de l’épaule

Inscription à la formation Réathlétisation au TOP de l’épaule













    Ce site est protégé par reCAPTCHA. La politique de confidentialité et les conditions du service Google s'appliquent.

    Les inscirptions aux sessions de formatiion sont ouvertes à partir du moment où elles apparaissent dans le menu déroulant ci-dessus, jusqu’à la veille de la formation et ce, selon les places disponibles.